La Fondation des Parkings, chargée de cette mission, demande dès mercredi, à son personnel de ne plus verbaliser et compte sur le civisme et le sens de la responsabilité de chacun. 
La poursuite du contrôle du stationnement, en ces temps d’épidémie, avait étonné voire agacé plusieurs Genevois. Certains riverains avaient même tenté de lancer un boycott. La Fondation des Parkings a donc décidé de suspendre le contrôle du stationnement. Seules les infractions portant atteinte à la sécurité des usagers seront sanctionnées notamment le fait que les passages piétons restent dégagés. Cette décision concerne la Ville de Genève, ainsi que les communes de Lancy, de
Vernier, de Carouge et Plan-les-Ouates. Consciente du caractère exceptionnel de la situation, la Direction
rappelle par ailleurs que le contrôle du stationnement en zone blanche et bleue avait été supprimé dès le lundi 16 mars.
Des dispositions exceptionnelles et solidaires
Par ailleurs, la Fondation des Parkings entend faciliter au maximum le stationnement du personnel hospitalier. Elle a mis en place une permanence à même de proposer rapidement des solutions de stationnement aux hôpitaux, aux établissements hospitaliers dont le personnel médical doit venir travailler en transports individuels, par exemple par le biais de la mise à disposition d’abonnements temporaires ou de tickets de sortie ou l’ouverture au personnel médical de parkings
proches des établissements qui n’auraient pas de solution propre où dont les propres parkings seraient saturés.
 

Radio Lac