Dans le canton de Genève, une bonne nouvelle pour les adeptes du dos crawlé et de la brasse coulée. La piscine de Lancy vient d’obtenir le feu vert tant attendu. Objectif à terme: ouvrir ce bassin en plein air toute l’année.

Marie Prieur

L’annonce faite lundi midi est un véritable cadeau de Noël pour les nageurs et nageuses du canton. Dès l’hiver 2019, ils pourront enchaîner les longueurs dans le bassin olympique de Marignac, à Lancy. Le projet était jusque là bloqué.

L’office cantonal de l’énergie s’inquiétait du système de chauffage de l’eau. Finalement, ce sera un raccordement au réseau de chauffage à distance des Palettes. S’ajoute une couverture isolante. De quoi assurer une eau à 28 degrés même en plein air. Les explications d’Antonio Hodgers, président du Conseil d’Etat:

Antonio Hodgers Président du Conseil d’Etat

Le coût des aménagements est d’1,5 million. Un rapport coût – bénéfice avantageux selon le maire de Lancy, Frédéric Renevey:

Frédéric Renevey Maire de Lancy

L’association des communes genevoises participe au financement à hauteur de 300 000 francs. Car, cette ouverture à l’année est attendue par tout le canton, bien au-delà de Lancy.

Pour cause, les bassins des Vernets et de Varembé sont surfréquentés. Avec plus de 300 000 entrées par an dans chacune des deux piscines. Soit près de 700 000 entrées à elles deux. Comme le confirme Hélène Gache, membre de l’association des Usagers des Bains et Piscines Genevoises (UBPG):

Hélène Gache Membre de l’UBPG

A la piscine de Lancy, les travaux vont débuter au printemps et seront terminés en mai.

En attendant, cet hiver, sachez que les Vernets seront fermés les 25 et 31 décembre et le 1er janvier et que Varembé ferme du 25 décembre au 1er janvier.

Radio Lac