La Légende des Baoulés, « revue et corrigée » en théâtre d’ombre