Camille Walala, la griffe « tribal pop » du Grand Central