Jusqu’au 14 décembre, le Théâtre du Galpon présente une adaptation radicale de la dernière nouvelle de Franz Kafka.